AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Corpse Bride

Aller en bas 
AuteurMessage
Vost
Chérubin
Chérubin
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 17/07/2005

MessageSujet: Corpse Bride   Lun 31 Oct à 23:59

Tout le monde se rappelle de "The Nightmare Before Christmas", conte fantastique et d'une beauté à couper le souffle tout droit sorti du crâne du géniallissime Tim Burton, dans lequel Jack Skellington rêve de faire Noël à sa façon alors qu'Halloween ne lui apporte plus ce qu'il veut.

Tout le monde se rappelle des musiques, toujours servies par Danny Elfman et des chansons endiablées, de la beauté de la mise en scène, de ses personnages si charismatiques, de la morale de l'histoire ("Accepte toi tel que tu es")

Tout le monde donc attendait Corpse Bride, qui signait le retour de l'esprit de Tim Burton dans un film en stop-motion.

La beauté m'a littéralement coupé le souffle et j'ai beau l'avoir vu depuis quelques jours, je suis toujours dedans, mon esprit vagabonde encore et toujours dans ces univers si particuliers que sont le royaume des vivants et celui des morts.

On aura bien sûr remarqué la joie et la vivacité du monde des morts (aucune notion du temps à proprement parler), la couleur et la bonne humeur alors que le monde des vivants est froid et pâle comme la mort, chacun attendant son heure (SPOILER tout le début est marqué par le rythme d'une horloge... /SPOILER), la froideur dans les tons, l'air maladif régnant autour de ces personnes.

Les personnages sont si beaux et si plein de "vie" qu'on oublie rapidement qu'on regarde un film d'animation et on s'émerveille devant la qualité, les mouvements, les décors.
SPOILER
On suit l'histoire de Victor Van Dort, effrayé à l'idée de se marier avec une femme qu'il n'a jamais vu. Ses parents, trop heureux de pouvoir tirer profit de l'union n'ont que faire des sentiments du jeune homme. Du côté de Victoria ce côté est encore plus prononcé, la jeune fille étant elle aussi terrorisé, les parents ayant la même idée en tête que ceux de Victor.
Les deux jeunes gens sont tout de suite à part et doivent subir le choix de parents qui ne voient en eux qu'un moyen de briller (dans un monde sans couleur).
Victor prend peur et s'enfuit.Plus tard, en répétant ses voeux de mariage, il prend (par inadvertance) pour épouse Emily, une beauté cadavérique jouée par Helena Bonham Carter, qui, trop heureuse d'être délivrée du serment qu'elle s'était fait à sa mort, l'emmène dans son monde.
/SPOILER

Tim Burton, en se basant sur un conte russe, renoue avec son univers décalé, où les traits caractéristiques des personnages sont marqués par leur allure, leur postures (l'étroitesse d'esprit de la mère de Victoria, le visage du père de celle-ci ne sont que quelques exemples parmi la palette de personnage qui nous est servis). Rien n'est caché, tout est montré.
Et loin de tomber dans les déjà vu, Burton jongle magnifiquement avec ses personnages, ne donnant pas plus d'importance aux éléments qui ne le méritent pas (le ver d'Emily, ou le chien de Victor), n'expliquant pas "tout". Tim Burton n'en fait pas trop. Et pour ça, je l'en remercie

La musique est superbement servie par Danny Elfman, même si certaines chansons auraient pu être mieux à mon sens (les meilleures étant "According to plan" et "Remains of the Day" (la chanson du squelette). Pas au meilleur de sa forme, mais en forme quand même.
Quoique...en réécoutant les chansons en ce moment même... La musique est vraiment bien, mais moins bien comparée à celle de "The Nightmare..."
La musique d'ailleurs prend part importante dans le film.
Le piano en effet est un élément qui rapproche Victor de ses deux épouses, apportant beaucoup d'émotions dans les scènes en question.
D'ailleurs dans le monde des morts, le piano porte le nom d'un pionnier de l'animation en image par image... Un clin d'oeil donc, comme les corbeaux d'Edgar Poe (peut être vais-je trop loin là...^^)


Vos impressions?
Moi ce film m'a bouleversé, car jusqu'à la toute dernière seconde du film je ne savais pas comment tout cela allait se terminer, chaque moments forts du film dirigeant celui-ci vers un chemin auquel je n'avais pas pensé.
J'ai sûrement oublier de dire certaines choses, mais je vous laisse la parole, ça sera plus simple... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.livejournal.com/users/vost
Anaïd
Angine Axe Vaudou
Angine Axe Vaudou
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Reims, dite la Belle Endormie
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Corpse Bride   Mar 1 Nov à 20:31

Sans avoir vu 'Corpse Bride', on le rapprochait déjà de 'The Nightmare...' de par la technique stop-motion, de par l'ambiance, de par la patte caractéristique de ceux qui ont donné existance à Jack, et qui la donne aujourd'hui à Victor...
Un rapprochement qui m'a paru dangereux, porteur d'une part certaine de déception si le ton était donné trop vite et que finalement il n'en ressortait pas davantage. Je préférais croire en un film assez différent pour faire oublier l'autre, passer outre les mieux et moins bien pour saisir l'originalité dans ce film, nouveau.

Mes réactions ne se font pas attendre à la sortie des salles obscures... évidemment, je suis sous le charme. Sous le charme des personnages, des ambitions malsaines qui animent l'un, de l'innocence et des songes éblouissants qui animent l'autre...
J'avais trouvé le point qui à mes yeux devennait le plus fracassant du film : la force particulière émanante de chaque être, qu'il soit ou ne soit plus. Les dessins arabesques que forment les arbres, au même titre que l'intérieur froid de la famille de Victoria... ternissent au passage de chaque personnage.
Les formes, comme tu l'as souligné, effleurent la caricature avec élégance, sans y tomber, et épousent les méandres de chaque manière de pensée, de chaque manière de percevoir son existence. Cela passe par l'allure, la démarche, et suivent le pincement des lèvres, la profondeur du regard...
Doit-on beaucoup au perfectionnement de la technique ? Elle compte certaienemnt, la fluidité est là, l'univers y gagne de la crédibilité tout en s'affranchissant des lois physiques. Les émotions glissent plus facilement sur les visages, elles glissent et jaillissent à nous à ne plus savoir qu'en faire...
En cela la démarche est originale, l'émotion remplace l'expression, les personnages sentent et ressentent d'une façon inattendue... amour, tendresse, sourires, sincérité... ce sont tellement d'émotions transmises.

Quant à la dualité vie/mort... quel équilibre, quel choix, quelle vision... Tim l'explore avec franchise : comment ceux-là ont-ils pu oublier de vivre ? Parce q'ils ont oublié le sens même d'une émotion, c'est évident...

Au plaisir d'en reparler, encore...

_________________
Tout ce qui peut être imaginé est réel.
Pablo Picasso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://griffesdange.free.fr/index2.html
 
Corpse Bride
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tim Burton's The Corpse Bride
» CORPSE BRIDE - JUN PLANNING
» Emily, de Corpse Bride
» PEAKSWOODS - Rosemii + FOC head choice p28
» Emily (Corpse Bride)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AiLLЄuЯS :: AlLЄ SimpLЄ :: SЄpTièmЄ ΛяT-
Sauter vers: