AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Petit Peuple.

Aller en bas 
AuteurMessage
Anaïd
Angine Axe Vaudou
Angine Axe Vaudou
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Reims, dite la Belle Endormie
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Le Petit Peuple.   Jeu 18 Aoû à 17:28

Léa Silhol - La Sève et le Givre

Nous pouvons cotoyer les Bons Voisins, oui, nous pouvons les aimer, même, mais gardons nous toujours d'essayer de les comprendre. Contentons-nous de savoir que certains partent ainsi, et que ceux-ci (hormis, dit-on s'ils abritent quelque sang mortel dans le cristal de leurs veines) ne reviennent pas, ni ne vont ailleurs pour ce que l'on en sait. Ils disparaissent, oui, ils disparraissent.
Ils y perdent ,en vérité, et n'y perdons-nous pas aussi ? Je me souviens que lorsque j'étais jeune mon grand-père me donnait des oeufs à manger. Et lorsque j'avais fini il me disait :
    "Sot enfant, aie garde de n'oublier de briser la coquille ! Ne sais-tu pas que ceux du Petit Peuple s'en servent pour voguer vers l'Ouest et ne plus revenir ? Que ferion-nous s'ils venaient tous à nous quitter ?"

Que ferions-nous... oui, en effet.

_________________
Tout ce qui peut être imaginé est réel.
Pablo Picasso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://griffesdange.free.fr/index2.html
Anaïd
Angine Axe Vaudou
Angine Axe Vaudou
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Reims, dite la Belle Endormie
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Le Petit Peuple.   Sam 10 Déc à 14:27

Silvana de Mari - Le Dernier Elfe

[Paroles d'un Elfe, d'un né depuis peu]

Et puis maman aussi était partie, là d'où on ne revient pas. Pour moi, c'était ma maman, pour ma grand-mère, c'était sa fille. Et grand-mère n'a plus fait de magie. Si quelqu'un est trop triste, la magie se noie à l'intérieur comme une personne dans l'eau.

[...]

La magie se noie dans la tristesse, tu sais. Quand son fils meurt, une mère perd toujours le pouvoir de faire des choses magiques.

_________________
Tout ce qui peut être imaginé est réel.
Pablo Picasso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://griffesdange.free.fr/index2.html
Anaïd
Angine Axe Vaudou
Angine Axe Vaudou
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Reims, dite la Belle Endormie
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Le Petit Peuple.   Ven 24 Fév à 14:52

Estelle Valls de Gomis - Turquoise

    "Savez-vous, ma chérie, j'ai croisé ce matin, assis dans l'escalier de l'immeuble, un étrange jeune homme.
    _ Vraiment ?
    _ Et plus étrange encore, lorsque je rentrai ce soir, il y était toujours."

Effectivement, un jeune homme mélancolique se trouvait assis sur une large marche de l'escalier de marbre de ce grand immeuble bourgeois, divisé en plusieurs appartements cossus, et regardait par la fenêtre en vitraux colorés qui donnait sur la rue. Lorsque Sandro de Llivio avait quitté son logis le matin pour se rendre à l'usine de papier qu'il dirigeait, il avait vu le jeune homme assis, et le soir à son retour, à nouveau il l'avait croisé, et celui-ci avait levé vers lui ses grands yeux bleus et l'avait supplié sans mots, peut-être de lui parler, peut-être de l'écouter. Mais Sandro n'avait guère de temps à consacrer aux originaux, si mélancoliques soient-ils, car il était un homme très occupé.
Plus tard, alors qu'il sortait avec son épouse pour rallier quelque soirée mondaine, le jeune industriel reconnut, toujours sur la même marche, le dos svelte et droit et les longs cheveux blonds de l'inconnu, et la nuit, en rentrant, il le revit encore, assoupi sous la fenêtre, et remarqua des cernes craquelées sous ses paupières closes, et des reflets verdâtres sur sa peau nacrée. Chaque jour Sandro passait, chaque jour, le bel inconnu le regardait. Il ne bougeait jamais, silencieux et résolu, espérant que le jeune businessman lui parle et rompe le sortilège qui l'isolait du monde des humains. Mais Sandro n'avait pas le temps, entre son usine, sa famille et les dîners en vile, de se rappeler du temps jadis et du royaume des fées. Il finit par s'habituer à la présence, tant et si bien que l'inconnu devint pour lui aussi insignifiant qu'une plante en pot, et qu'il finit mêem par ne plus le voir, ni lui, ni les meurtrisures sèches er rugueuses qui marquaient sa peau, ni les reflets verts mousse des tentacules qui striaient ses cheveux.

_________________
Tout ce qui peut être imaginé est réel.
Pablo Picasso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://griffesdange.free.fr/index2.html
Anaïd
Angine Axe Vaudou
Angine Axe Vaudou
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Reims, dite la Belle Endormie
Date d'inscription : 23/06/2005

MessageSujet: Re: Le Petit Peuple.   Ven 24 Mar à 22:05

Jean-Louis Fetjaine - Le Crépuscule des Elfes, Prologue

De nos jours, il n'y a plus d'elfes. Presque plus. Les hommes se sont habitués à être les seuls maîtres de la Terre, et se battent tellement entre eux, depuis tant d'années, qu'ils ont perdu le souvenir de l'époque lointaine où d'autres races vivaient à leur côté.
Le peuple des elfes a disparu brutalement, et ceux qui survécurent se sont effacés derrière le paravent des légendes. Oh, il y a toujours des rencontres étranges, des frissons dans le dos et des mauvais rêves, mais nul ne songerait à les attribuer aux elfes. [...]
Il n'y a plus guère de nains, non plus, aujourd'hui, ou alors ils sont considérés comme des handicapés, des anomalies.

_________________
Tout ce qui peut être imaginé est réel.
Pablo Picasso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://griffesdange.free.fr/index2.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Petit Peuple.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Petit Peuple.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stratégie commerciale boutique "Le Petit peuple" à Metz
» [Collection] [Edition] Roitelet
» Comment entrer en contact avec le petit peuple en 13 leçons
» Et si le petit peuple avait réèlement existé...
» Un petit dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AiLLЄuЯS :: FЯΛGmЄηTS-
Sauter vers: